Flash Info

  • 27/01/2023Football-CHAN 2022 : La Côte d’Ivoire s’incline (1-0) en quarts face à l’Algérie
  • 27/01/2023Tennis : Open d'Australie : Djokovic en finale après sa victoire contre Tommy Paul (7-5, 6-1, 6-2)
  • 27/01/2023Footall-Eléphants-International : Sol Bamba (ex défenseur ivoirien) sera l'assistant de Sabri Lamouchi à Cardif City (L'Equipe)
  • 27/01/2023 Rentrée Fédérale : Le Ministre des Sports a remis 150 millions de FCFA aux fédérations pour l'achat du matériel sportif
  • 27/01/2023Journée du Mérite Sportif 2022 : 93 personnes distinguées dont 13 femmes
  • 27/01/2023Football-International : Wigan AC s'est séparé de Kolo Touré moins de 2 mois après sa nomination

Traoré Soumaila (Marathonien) : « Je rêve de Paris 2024 »

Autres Sports
Athlétisme

Traoré Soumaila (Marathonien) : « Je rêve de Paris 2024 »

3 November 2022 0

Absent des pistes depuis le 15 janvier 2022 pour des raisons professionnelles, Traoré Soumaïla a signé son grand à la compétition lors de finale nationale de course sur route à Korhogo avec à la clé la victoire au 15 km (20-49 ans). Dans cet entretien, le quadruple vainqueur du marathon international de Bobo Dioulasso et dorénavant pensionnaire de la SOA affiche ses grandes ambitions pour cette saison et surtout pour les jeux olympiques de Paris 2024.

Vous venez de gagner après une longue période d'inactivité due à la formation militaire. Vous enregistrez surtout votre première victoire à Korhogo en détrônant Coulibaly Nahoua, le fils du Poro. Quelle réaction ?

Je suis très heureux pour cette victoire et satisfait de ma course. J'étais absent depuis le 15 janvier. Et pour la première course, je gagne. C'est vraiment super pour la saison. Je montre avec cette victoire que je suis présent et surtout de retour. Je vais m'organiser avec les entraînements car il y a de grandes compétitions qui arrivent.

Qu'est-ce qui a fait la différence dans cette bataille avec Nahoua ?

Oh ! Pas grande chose. J'ai juste essayé de courir à mon rythme habituel. J'essaie d'être au top. Pour le moment, ce n’est pas la grande forme mais ça arrivera. Il faut également dire que Coulibaly Nahoua, c'est mon jeune frère. Il est talentueux. C'est le sport et ça prend du temps. C'est donc l'expérience qui a fait la différence. Un athlète doit avoir beaucoup d'expérience. Ce n’est pas facile mais si tu as de l'expérience, tu peux changer la course à tout moment.

Avez-vous des projets avec Nahoua ?

On va voir comment nous allons travailler parce que c'est ensemble, que nous serons plus forts. Nous sommes tous deux ivoiriens. C'est la côte d'ivoire qui gagnera si nous travaillons ensemble. On se connait. Il y a certains secrets et techniques que je lui file pour le booster dans son travail.

Quelles sont vos prochaines activités ?

Actuellement, je prépare le marathon du Togo qui aura lieu les prochaines semaines de ce mois de novembre. Je partirai également au Burkina pour le marathon de Bobo Dioulasso prévu le 27 novembre. Ce sera après celui du Togo. Le marathon du Burkina Faso me sourit beaucoup avec 4 titres en quatre participations. Je me bats donc pour briller cette année encore.

A part ces compétitions, y a-t-il d'autres projets ?

Oui absolument ! Je dois retourner au centre de haut niveau du Kenya pour une préparation de 06 mois. Ce sera un gros stage. Après janvier on va bien se préparer, mais il faut commencer maintenant. C'est sûr qu'il y a d'autres compétitions car il y a beaucoup de sollicitations pour les compétitions.

Les jeux olympiques Paris 2024, c'est un de vos rêves ?

Oui ! Tout naturellement ! C'est le rêve de tout sportif ambitieux. En tout cas, je rêve des jeux olympiques de Paris 2024. Comme, je le disais au sport, il faut être libre dans la tête. Je pense que je peux mieux faire maintenant. Cela, parce que sur le plan professionnel, je m'en sors. Donc financièrement, je n'ai plus trop de soucis à me faire. Je mets tous les moyens de mon côté pour briller.

Réalisé par Lebéni KOFFI

 

A lire aussi ...

TOP