can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 14/04/2024 Athlétisme : Finale Interclubs 2024 : Avec 1099 points, les Challengers du N'Zi se sont imposés
  • 14/04/2024 Football-International : Odilon Kossounou sacré champion d'Allemagne avec le Bayern Leverkusen
  • 14/04/2024 Football-International : Nouvelles très rassurantes pour Evan Ndicka après son malaise
  • 13/04/2024 Foobtall-Ligue 1 : Malick Tohé est le nouveau PCA du CO Korhogo
  • 13/04/2024Football-Coupe Nationale : 16es de finale : Bintana FC 2-3 Mouna FC, Africa Sports 1-2 Stade d'Abidjan, San Pedro FC 2-1 SOA
  • 13/04/2024Football-International : LDC : Sorti à la 10e minute ce samedi, Sébastien Haller est incertain pour le quart de finale retour contre l'Atletico Madrid

Inter-clubs zone D : Une grosse performance organisationnelle

Autres Sports
Athlétisme

Inter-clubs zone D : Une grosse performance organisationnelle

21 February 2024 0

La première édition des Inter-clubs zone D s'est tenue samedi dernier au stade Auguste Denise de San Pedro. Et c'est l'Élite Athlétisme Club de San Pedro qui a triomphé, s'invitant par la même occasion à la finale nationale. Mais à côté de ce sacre zonal, San Pedro peut savourer le succès enregistré en termes d'organisation. Car ce n'était pas du tout donné !

Initialement prévus au stade Laurent Pokou, les Inter-clubs zone D ont été délocalisés à 48 heures du jour J. « San Pedro présente ses excuses parce que nous avons les infrastructures aux normes internationales. Mais cette situation est due au fait que la CAF n'a pas encore ramassé tout le matériel déployé pour la 34e édition de la CAN », nous confie Traoré Yaya, le Directeur Régional des sports.

Il fallait donc parer au plus pressé en mobilisant toutes les énergies et toutes les intelligences. Il fallait également faire preuve de beaucoup d'ingéniosité. Ce qu'a réussi Innocent Loua Koué, le point focal de la FIA et responsable du Pôle d'entrainement de San Pedro et ses équipes. Cela quoique ce ne fut guère facile. Car, il fallait bosser sous les rayons ardents du soleil et consentir quelques gros sacrifices de dernière minute. Arrivé l'après-midi du vendredi 16 février, Sié Poda, le Directeur Technique à la fédération ivoirienne d'athlétisme se joint immédiatement au groupe avec toute sa délégation. Il supervise et coordonne tous les travaux. Notamment le traçage des pistes pour les courses, le lancers et sauts. Ceci en étroite et parfaite symbiose avec Innocent Loua, ses équipes composés de professeurs d'EPS et même des athlètes qui devaient courir le lendemain.

C'est donc le cœur léger et fort soulagé qu’Innocent s'est exprimé au soir de la compétition. « La perfection n'est pas de ce monde. Mais réussir une telle organisation en 24 heures et permettre à la compétition de se tenir dans le temps imparti est une grosse performance qu'il faut saluer », nous dira-t-il avant d'ajouter. « Nous ne pouvons qu'être satisfaits et continuer le travail afin de contribuer au rayonnement de notre passion commune qu'est l'athlétisme. »

Pour sa part, Sié Poda a salué la parfaite organisation et félicité Innocent Loua Koué et toutes ses équipes pour l'immense ouvrage.  « Organiser une telle compétition en 24 heures, ce n'est pas du tout évident. J'en sais énormément. Je voudrais donc saluer Innocent Loua Koué, le chef d'orchestre, tous les officiels techniques et toutes les personnes qui ont mis la main à la pâte afin que ces Inter-clubs soient un franc succès », a-t-il dit

Un travail d'hercule réalisé qui serait excellent lors des prochaines joutes à San Pedro. Car pour ses futures échéances au cœur de la cité balnéaire, la FIA a reçu des assurances. « Pour les   prochaines compétitions, vous serez à Laurent Pokou. L'année prochaine, pour les interligues ou le championnat, vous évoluerez sur du tartan », a indiqué Traoré Yaya, le Directeur Régional des sports.

Des assurances saisies au bond par la fédération ivoirienne d'athlétisme (FIA) qui rêve de faire de San Pedro un vivier de grands athlètes et une solide base dans l'organisation de grandes compétitions nationales et internationales.

Lebéni KOFFI

 

A lire aussi ...

TOP