Flash Info

  • 17/12/2017Football-Ligue 1-11è journée: USC Bassam 1-1 Stade d'Abidjan - WAC 2-2 ASI Abengourou
  • 17/12/2017Football: L'Intersyndical remporte le 17è Tournoi de la Confraternité face à l'URPCI
  • 17/12/2017Football-11è journée: Moossou FC 1-0 Africa Sports - Bouaké FC 1-2 ASEC - FC San Pedro 2-1 SC Gagnoa - SOA 0-1 Séwé -
  • 17/12/2017Football-Ligue 1-11è journée: AFAD 0-0 AS Tanda
  • 17/12/2017Football-Ligue 1-11è journée: Moossou FC-Africa Sports arrêté pour cause d'intempérie
  • 17/12/2017Cyclisme : Allah Kouamé Jean-Marie réélu pour 4 ans à la tête de la Fédération ivoirienne
Autres Sports
Arts Martiaux

Taekwondo : « Fantastique » pour Bamba Cheick

7 December 2017 0

La grande semaine du taekwondo mondial à Abidjan s’st achevée le 6 décembre dernier. Le verdict pour la Côte d’Ivoire rime avec une médaille d’or et une de bronze dans la Finale des Grands Prix, et deux médailles de bronze au terme de la Coupe du Monde par équipe.

Des performances qui sont loin de décevoir Bamba Cheick Daniel. Le président de la Fédération ivoirienne de taekwondo s’est même extasié, vu le niveau exceptionnel de la Coupe du Monde 2017. « Nous avons fait deux podiums. C'est fantastique », a-t-il déclaré.

Par contre, à cheval sur la perfection, le président de la Fitkd estime que les Eléphants taekwondo-ins auraient pu faire mieux s’il y avait une meilleure gestion des coachs. « Nous sommes au très haut niveau et ce qui n'a pas marché pourrait se trouver au niveau du coaching. En individuel, nous sommes allés très loin. Mais au niveau des équipes il a eu une rotation qui n'a pas été mal agencé et l'esprit d'équipe n'a pas toujours été préservé par des jeunes qui voulaient se mettre en lumière ». Quoique « terminer 3è au monde, ce n'est pas rien ».

Si au plan sportif, la Côte d’Ivoire maintient le cap en demeurant sur le podium, l’engouement au Palais des Sports de Treichville fut minime. Un constat évident même si Bamba Cheick Daniel, malgré quelques soucis techniques a indiqué que « rien n'a flanché au niveau de l'organisation ». Concernant l’absence du public, Bamba Cheick l’a expliqué à travers la programmation de l’événement. « Vous avez des élèves et des travailleurs qui n’ont pas pu se déplacer à cause de leurs activités. On ne pouvait pas décréter jours fériés juste pour le taekwondo », a-t-il affirmé. Par contre, « avec la retransmission des compétitions dans 100 pays du monde, nous pensons avoir gagné le pari de la médiatisation ». Un pari réussi qu’il espère attirera les sponsors, les autres absents du moment, autour du taekwondo, nouvelle vache à trophées du sport ivoirien.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP