Flash Info

  • 14/12/2019Football-Ligue 1-11è journée : SC Gagnoa 0-0 Issia Wazi - Africa 1-0 ASEC Mimosas
  • 13/12/2019Football-Ligue 1-11e journée : SOL FC 1-2 AFAD
  • 13/12/2019Mérite Sportif 2019: www.sport-ivoire.ci a reçu le trophée d'acteur du mouvement sportif ivoirien
  • 13/12/2019Mérite du Sportif: La Fédération ivoirienne de Taekwondo désignée meilleure fédération sportive
  • 13/12/2019Omnisports: 43 fédérations sportives de Côte d'Ivoire ont perçu une subvention globale de 2,85 milliards de Frs Cfa
  • 13/12/2019Jeux Africains 2019: 61 athlètes ivoiriens ont perçu 13.176.000 Cfa comme prime olympique

Akissi Bledja, la pépite qui rêve d’Ahouré et Ta Lou

Athlétisme

Akissi Bledja, la pépite qui rêve d’Ahouré et Ta Lou

13 November 2019 0

Résolument tournée vers la détection des nouveaux talents en vue de préparer la relève, la Fédération Ivoirienne d'Athlétisme peut esquisser un large sourire. Tant les fruits de ses efforts sont de plus en plus visibles. À côté d'Arthur Cissé révélé par les derniers Jeux de la Francophonie, plusieurs pépites sont en pleine éclosion. Parmi elles, Kouassi N’Da Akissi Bledja tient une place de choix.

Venue à l'athlétisme depuis seulement trois ans, l'athlète cadette ne cesse de monter en puissance. Un des grands espoirs du sprint ivoirien chez les dames, la native de Yamoussoukro collectionne les performances dans les débats domestiques. Notamment avec son double sacre au 100m (12'07) et 200m (24'33). Si bien qu'elle est sélectionnée pour toutes les campagnes africaines cette saison. Depuis le championnat d'Afrique cadet et junior d'Abidjan en passant par le championnat régional disputé au Niger jusqu'à ses premiers Jeux Africains (Rabat 2019), la jeune pépite ivoirienne a connu ses premiers frissons continentaux. Et même si elle n'a pas raflé de breloques, elle ne fut point ridicule. Fort de cette saison riche de lauriers et d'expériences amassées, la sociétaire du Club d'Athlétisme de Treichville (CAT) a été élue meilleure athlète ivoirienne de la saison lors des Awards de l'athlétisme. Une joie immense. « Je suis comblée par la distinction que je viens de recevoir. Je tiens à témoigner mon infinie reconnaissance à mes coaches, mes encadreurs et toute la fédération pour cet honneur. C'est maintenant que le plus dur commence. Car, je sais que les espoirs placés en moi sont grands », a indiqué la double championne de Cote d'Ivoire chez les cadettes.

“Je veux porter haut les couleurs de mon pays“

Mais très vite, la joie de la saison s'efface pour faire place aux futurs challenges. Et la jeune sprinteuse en a pleinement conscience. Du travail et des efforts qu’il lui en faudra pour s'imposer à un niveau plus élevé. « Pour l'année prochaine, je souhaite glaner de multiples médailles tant au plan local qu'international en vue de me faire un nom dans le milieu de l'athlétisme », nous a-t-elle confié. Cela en marchant dans les pas de ses plus grands repères que sont Murielle Ahouré et Marie-José Ta Lou. « Je voudrais me donner à fond dans le travail pour marcher dans les pas de mes grandes sœurs et idoles que sont Murielle Ahouré et Marie-Josée Ta Lou. Je rêve de devenir une grande star du sprint mondial comme elles. Je voudrais disputer des mondiaux, de jeux olympiques, de grands meetings ou autres Diamond Leagues. Je veux porter haut les couleurs de mon pays dans toutes les arènes mondiales. Car je crois en mon talent et en ma détermination à réussir dans ce sport », affirme-t-elle.

Mais du rêve à la réalité, le fossé est énorme. Combler le gap et porter le flambeau de la relève du sprint féminin ivoirien, l’obsession d’une jeune louve aux dents longues qui pourra s’appuyer sur sa détermination, son talent mais également l’encadrement Mais avec et l'accompagnement de la Fédération ivoirienne.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP