Flash Info

  • 24/08/2019Basket-CdM 2019-Amical: Côte d’Ivoire 78-58 Fujian SBS (équipe chinoise)
  • 24/08/2019Football-Ligue 1-2e journée : RCA 1-1 USC Bassam - Issia Wazi 1-2 Sol FC
  • 24/08/2019Jeux Africa 2019-Taekwondo: La Côte d'Ivoire obtient 10 médailles (3 Or, 2 Argents, 5 Bronzes) sur 12 athlètes présents à Rabat
  • 24/08/2019Foot-Caf LdC 2020: Le Al Ahly du Caire étrille Atlabara du sud-Soudan 9-0 (4-0 aller) au tour préliminaire
  • 24/08/2019Basket-NBA: Le basketteur américain Dwight Howard s'est engagé pour un an avec les Los Angeles Lakers
  • 23/08/2019Football-Ligue 1-2è journée: Initialement prévu le 25 août, Africa-WAC reporté au 4 septembre à 15h au stade Houphouët-Boigny

COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS BASKET DAME: La côte d’ivoire perd les armes à la main

Afrique

COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS BASKET DAME: La côte d’ivoire perd les armes à la main

21 September 2007 0
COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS BASKET DAME: La côte d’ivoire perd les armes à la main

Ce jeudi 20 Septembre 2007, l’équipe nationale du Sénégal est venue à bout de la jeune formation De côte d’ivoire sur le score de 62 à 37. Un score qui ne reflète pas la densité du match, de l’avis unamime de tous les spectateurs.Lorsque le trio marocains donne le coup d’envoi à 17 H 45, après une cérémonie d’ouverture colorée et rythmée dans le stadium Marius Ndiaye plein à croquer, personne ne vendait cher la peau des Assetou Kolga, Djiré mansouratou et autres.Mais le match sera tout autre. Le début de la rencontre sera à l’avantage des sénégalaises emmenées par aya traoré. Les ivoiriennes crispées vont s’illustrer par des shoots à l’emporte pièce, tandis que les sénégalaises seront efficaces dans leur phase de possession de balle. A la fin de premier quart les sénégalaises mènent avec un écart considérable de 13 points (19 / 6). Seules assetou kolga (3), Aicha Diomandé(2) et Gbané Mariam (1) réussissent à scorer. Les sénégalaises continueront de mener le bal avec une petite remontée des ivoiriennes car au second  quart temps les deux équipes seront à égalité 14 partout soit un score de 33 à 20 ;A la reprise de la seconde mi temps, on assiste à une équipe de côte d’ivoire transformée, agressive et efficace qui réussira à revenir le score avec seulement un passif de 6 points (30 /36). Tout le stade Marius Ndiaye retient son souffle. Maguette diop le coach sénégalais est obligé de prendre successivement des temps morts. Les ivoiriennes au lieu de planter l’estocade dans ses moments de faiblesse manquent d’audace. A ce moment précis le coaching fait défaut. Face à une équipe sénégalaise qui décide de compter sur l’expérience de ses joueuses dont la moyenne d’âge est de 28 ans, les coachs  ivoiriens n’arrivent  plus à faire tourner efficacement leur  banc. Djiré mansoura, Aicha Diomandé, Kolga Assetou, Kouyaté Kani , Minata Fofana, Gbané Mariam qui sont  les joueuses trop utilisés ne tiennent plus le coup. Elles tombent par moment dans le jeu de provocation des doyennes sénégalaises. Ainsi, la fin du match sera facilitée donc pour les sénégalaises qui ne se feront pas prier pour creuser l’écart, les ivoiriennes ne réussiront à inscrire que 7 points jusqu’ à la fin du match. Score final sénégal 62 Côte d’ivoire 37 .
Malgré cette large victoire, les sénégalaises lucides reconnaissent qu’elles sont passées à côté d’un drame. Côté ivoirien, c’est la déception car l’écart est trop grand. Et les observateurs avertis d’imputer la responsabilité au coaching qui a manqué de lucidité dans les derniers instants du match. L’une des erreurs de l’encadrement, c’est de n’avoir pas fait jouer tout le groupe, sachant pertinemment que ce n’était pas contre le Sénégal qu’il fallait sortir le grand jeu, il aurait été judicieux de donner au moins un temps de jeu moyen de 5 minutes au 11 filles, du moment où on est arrivé à faire douter le Sénégal. Cela aurait permis de connaître l’ensemble de son groupe en situation de jeu. Malheureusement N’Goran Blandine n’a pas foulé le parquet et kolga mariam, à peine entrée en jeu est sortie automatiquement pour toujours pour raison de mauvais placement selon les coachs. Et quand awa adja  dite « gattuso » en 3 mn 17 réussit à se faire respecter au rebond  et qu’elle ne réapparait plus, il  y a de quoi s’inquiéter. Il ne faut pas non plus occulter la part de responsabilité des joueuses qui ont perdu ou vendangé  au bas mot 15 balles et ont connu un pourcentage très faible au tir de façon générale 21/60 soit 30 % face à des sénégalaises qui ont 48% de pourcentage de réussite ( 37/77) .Sur le plan des performances individuelles ivoiriennes, la meilleure joueuse a été sans contexte Assétou Kolga qui est par la même occasion la meilleure marqueuse (11 points). Elle est suivi par kani kouayé et djiré mansouratou  (8 points chacune)Toutefois, ce n’est le moment de brûler le groupe. Le staff technique a décidé de tirer les leçons de ce match et de travailler acharnement pour atteindre son objectif premier qui est d’acceder aux quarts de finale. En attendant le second match que la côte d’ivoire jouera contre le mozambique le samedi, l’équipe passera cette journée de vendredi entre repos et deux séances d’entraînement.
Propos des entraîneurs
Maguette DIOP Sénégal
"Je félicite mes joueuses qui ont gagné et l'équipe ivoirienne qui s'est bien comportée. Un premier match n'est jamais facile surtout devant son public. Nous avons joué avec trop de précipitation en voulant coûte que coûte régler le problème individuellement. Ca s'est réflété dans le troisièeme quart temps. A la fin, les filles se sont senties un peu libérées et on a vu le vrai visage de notre équipe. Il faut avoir une victoire lors du premier match mais aussi une victoire en jouant dans son propre registre. Il faut toujours se remettre en question. Il y a peut être des lacunes. A l'avenir, on pourra rectifier. Les filles vont prendre conscience de leur maladresse et atteindre leur vrai niveau."  
Simon GUILLOU COTE D'IVOIRE
Nous n'avons pas été surpris par cette défaite. La pression n'était pas sur nous mais sur l'équipe du Sénégal parce que jouant à la maison en match d'ouverture. On a une équipe très jeune. Sur le plandu basket, il nous manque beaucoup de choses, beaucoup plus que le sénégal. C'est pourquoi nous avons opté pour une défense en zone en les empêchant  de jouer. Poste par poste, elles nous dépassent physiquement. On les a un peu embêtées parce qu'elles voulaient régler le problème individuellement et non collectivement. Je ne reproche rien à mes joueuses. Elles ont beaucoup de combativité, de l'envie et beaucoup d'à peu près. Mais on ne peut pas demander trop de choses à des filles qui ont entre 17 et 23 ans. Elles débutent tout doucement la compétition. Notre compétition va débuter contre les autres équipes. On est là pour apprendre" 
Nifa Abou PégnaouaryEnvoyé spécial à Dakar

A lire aussi ...

TOP