Galérie Photo   |

  Se connecter  |




Football-International : Opéré en février, Traoré Lacina a repris la course avec l'AS Monaco                 Handball-Côte d'Ivoire-Super Coupe : L'Africa bat Bandama HBC (32-28) et remporte le trophée chez les dames                 Beach-Soccer- CAN 2015 : La Côte d'Ivoire éliminée en demi-finale par Madagascar 4-4 (3-2 tab)                 Football-Ligue 1-15è journée : Africa 1-0 Stella -- SC Gagnoa 1-0 Denguélé -- COK 0-0 Stade -- SOA 0-0 ASI -- AS Tanda 0-0 JCAT -- Bouaké FC 0-0 AFAD                 Handball-Côte d'Ivoire-Super Coupe : Le Red Star a battu la SOA sur le score de 28-25 samedi au Palais des Sports                


Vincent Bossou: “Croiser la Côte d’Ivoire en finale”
Vincent Bossou est un défenseur du Togo. Fier de participer à l’épopée historique de la sélection des Eperviers, l’international togolais attend le Burkina Faso en quart avant de penser à un autre choc avec les Eléphants.
Mise à jour le 03-02-2013 13:58

Vincent Bossou, qu’est ce qui a milité pour vous pour le choix de la sélection du Togo ?

 

J’avais l’intention de porter les couleurs des Eléphants depuis mon jeune âge. Mais il y a tellement d’énormes footballeurs au pays que je n’étais pas dans les plans des différents sélectionneurs.  Le destin a voulu que je m’exporte dans le championnat local togolais. Mes prestations avec le Maranatha ont amené les responsables de la fédération à me faire la proposition. Et j’avoue que jouer auprès de footballeurs tels qu’Agassa Kossi, Emmanuel Adebayor… m’a fait accepter la proposition des Eperviers.

 

Pour la première fois de son histoire, le Togo s’est qualifié pour les quarts de finale de la CAN ? Vous sentez vous comme un héros ?

 

Je suis vraiment fier de cette qualification historique. Et surtout parce que j’ai participé à cette aventure avec mon deuxième  pays. Nous sommes des héros au Togo mais j’espère que la Côte d’Ivoire  est également fière de moi.

 

L’absence d’Alain Traoré est-elle un genre de coup de pouce du destin en faveur du Togo ?

 

C’est vrai qu’Alain est un pion essentiel du dispositif du Burkina Faso. Nous sommes soulagés surtout en défense qu’il ne soit pas là avec ses frappes aux trajectoires particulières. Mais il y a d’autres joueurs qui peuvent faire la différence. Il va falloir faire attention à tout le monde.

 

Quel sera la clé de ce match ?

 

Je pense que ça sera le collectif la base du succès de l’une ou de l’autre des deux équipes. De notre côté il faudra encore plus de détermination et de la solidarité pour arriver à surclasser le Burkina Faso qui regorge de plusieurs bons joueurs de classe internationale.

 

Tout le monde voit la Côte d’Ivoire, votre pays d’origine, comme le futur champion d’Afrique 2013. C’est également votre avis ?

 

Je le pense aussi. Parce qu’ils ont tout pour être les champions d Afrique. Avec des joueurs de grands niveaux je pense que cela fera plaisir  de voir mon premier pays brandir le trophée après tant d’années d’échec. Mais mon cœur bat également pour le Togo qui a des chances de se trouver sur le chemin des Eléphants en finale pourquoi pas (rire).

 

 

Propos recueillis par Patrick GUITEY

Envoyé spécial en Afrique du Sud

 

 

 
RÉAGISSEZ À CET ARTICLE
A lire aussi ...

Eugène Diomandé n’a pas pu, cette fois, garder sa langue dans sa poche face à ce qu’il a qualifié.....    

Et revoilà Gérard Gohou Bi Goua. Supersonic en PTT1, Ligue de Turquie, c’est au Kazakhstan que.....    

Conspué après un Grèce-Côte d’Ivoire de triste mémoire où il fut cloué au pilori par les.....    

Annoncé sur le départ du poste de sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Hervé Renard se sent gêné d’en.....    

Max-Alain Gradel est revenu de Guinée équatoriale avec un titre de champion d’Afrique et un moral.....    

Peu bavard, Sayouba Mandé, appelé à diriger les 26 et 29 mars prochains, les buts ivoiriens, s’est.....    

 



Football-Ligue 1-14e journée : ASEC 1-0 ASI Abengourou