Galérie Photo   |

  Se connecter  |




Omnisports-Pétanque : La Côte d'Ivoire qualifiée pour le top 24 de la Coupe du Monde 2016                 Football-CAN 2016 Féminin : Le Nigeria champion d'Afrique après avoir battu 0-1 le Cameroun en finale                 Football-Tournoi UEMOA 2016 : Le Sénégal bat le Mali (1-0) en finale et remporte le trophée à Lomé                 Football-Ligue 1-3e journée : WAC 3-2 FC San Pedro --- ASEC 4-0 JCAT -- SOA 0-2 Moossou FC -- Denguélé 0-0 ASI                 Football-Ligue 1-3è journée : Africa Sports 1-2 AS Tanda                


Vincent Bossou: “Croiser la Côte d’Ivoire en finale”
Vincent Bossou est un défenseur du Togo. Fier de participer à l’épopée historique de la sélection des Eperviers, l’international togolais attend le Burkina Faso en quart avant de penser à un autre choc avec les Eléphants.
Mise à jour le 03-02-2013 13:58

Vincent Bossou, qu’est ce qui a milité pour vous pour le choix de la sélection du Togo ?

 

J’avais l’intention de porter les couleurs des Eléphants depuis mon jeune âge. Mais il y a tellement d’énormes footballeurs au pays que je n’étais pas dans les plans des différents sélectionneurs.  Le destin a voulu que je m’exporte dans le championnat local togolais. Mes prestations avec le Maranatha ont amené les responsables de la fédération à me faire la proposition. Et j’avoue que jouer auprès de footballeurs tels qu’Agassa Kossi, Emmanuel Adebayor… m’a fait accepter la proposition des Eperviers.

 

Pour la première fois de son histoire, le Togo s’est qualifié pour les quarts de finale de la CAN ? Vous sentez vous comme un héros ?

 

Je suis vraiment fier de cette qualification historique. Et surtout parce que j’ai participé à cette aventure avec mon deuxième  pays. Nous sommes des héros au Togo mais j’espère que la Côte d’Ivoire  est également fière de moi.

 

L’absence d’Alain Traoré est-elle un genre de coup de pouce du destin en faveur du Togo ?

 

C’est vrai qu’Alain est un pion essentiel du dispositif du Burkina Faso. Nous sommes soulagés surtout en défense qu’il ne soit pas là avec ses frappes aux trajectoires particulières. Mais il y a d’autres joueurs qui peuvent faire la différence. Il va falloir faire attention à tout le monde.

 

Quel sera la clé de ce match ?

 

Je pense que ça sera le collectif la base du succès de l’une ou de l’autre des deux équipes. De notre côté il faudra encore plus de détermination et de la solidarité pour arriver à surclasser le Burkina Faso qui regorge de plusieurs bons joueurs de classe internationale.

 

Tout le monde voit la Côte d’Ivoire, votre pays d’origine, comme le futur champion d’Afrique 2013. C’est également votre avis ?

 

Je le pense aussi. Parce qu’ils ont tout pour être les champions d Afrique. Avec des joueurs de grands niveaux je pense que cela fera plaisir  de voir mon premier pays brandir le trophée après tant d’années d’échec. Mais mon cœur bat également pour le Togo qui a des chances de se trouver sur le chemin des Eléphants en finale pourquoi pas (rire).

 

 

Propos recueillis par Patrick GUITEY

Envoyé spécial en Afrique du Sud

 

 

 
RÉAGISSEZ À CET ARTICLE
A lire aussi ...

Le coach des Éléphants donne les raisons qui ont motivé l’attaquant de Crystal Palace à choisir.....    

Comme l’année dernière, la première rencontre de la saison avec le plus prometteur des promus a.....    

Victor Yapobi, président du comité d’organisation du Marathon d’Abidjan a semblé satisfait de la 2è.....    

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, était l’invité de.....    

Star montante de l’attaque de la Côte d’Ivoire, Jonathan Kodjia reste lucide mais déterminé à.....    

Actuellement en tournée européenne pour superviser les internationaux ivoiriens susceptibles.....    

 



Football-Ligue 1-3e journée : ASEC 4-0 JCAT