Galérie Photo   |

  Se connecter  |




Football-Eléphants : Patrice Beaumelle a signifié à la FIF qu'il rejoint Hervé Renard à Lille                 Handball-Vainqueurs de Coupe 2015 Dame : L'Africa Sports est qualifié pour les demi-finales de la compétition                 Football - Côte d'Ivoire : Hervé Renard résilie son contrat avec la FIF (officiel)                 Football-Éléphants-Hervé Renard : La Fif anime une conférence de presse vendredi 22 mai à 13h00 à son siège                 Football-International : Javier Zanetti espère boucler rapidement le transfert de Yaya Touré à l'Inter Milan                


CAN 2010- Quart de finale- Côte d’Ivoire-Algérie (2-3)
Les Eléphants s’écroulent
Mise à jour le24-01-2010 22:32
Désillusion pour la Côte d’Ivoire. Les Eléphants, grands favoris de la CAN 2010 sortent par la petite porte face aux Fennecs d’Algérie qui les ont battus sur le score de 2-3 après prolongations.

Désillusion pour la Côte d’Ivoire. Les Eléphants, grands favoris de la CAN 2010 sortent par la petite porte face aux Fennecs d’Algérie qui les ont battus sur le score de 2-3 après prolongations.

 

Et pourtant, les Ivoiriens font miroiter un tout autre visage à l’entame de la partie. Le pressing payant du bloc offensif de coach Vahid profite à Salomon Kalou qui dès  la 4e minute ouvre le score. Un premier but qui a le don de refroidir les Eléphants qui jouent trop bas devant Copa Barry. Cette inexplicable baisse de régime profite à la 40e à Matmour qui remet les deux formations à égalité avant la pause.

 

Au retour des vestiaires, les Ivoiriens semblent plus émoussés que les Algériens qui ont le pied sur le ballon. Il faut attendre la 89e minute pour voir enfin les Eléphants se réveiller contre le cours du jeu. Entré à la 83e, Kader Kéita ajuste bien Chaouchi pour le 2-1. Mais la victoire n’est qu’une impression pour les pachydermes qui se font rattraper immédiatement sur une énorme absence de la défense ivoirienne. Bougherra, lui, ne se fait pas prier pour ramener les Fennecs en vie à la 90e +2.

 

Le bourreau se nomme Bouazza

 

Appelés à jouer les prolongations, les Eléphants sont inexistants sur la pelouse du stade Chiazi de Cabinda au profit de l’Algérie. Le bourreau Vert vient du banc de Rabah Sâadane. Entré à la place de Meghni à la 91e, Bouazza profite du marquage laxiste de Bamba Souleymane pour assommer les espoirs ivoiriens d’une tête à bout portant. L’Algérie ne lâchera pas prise jusqu’au terme des deux mi-temps des prolongations. Les Eléphants auront encore des regrets, car Kolo Touré qui avait inscrit le but de l’égalisation à la 120e+2 est injustement signalé hors-jeu.

 

Mais dans l’ensemble de la partie, l’Algérie mérite sa victoire et son ticket pour les demi-finales de la CAN 2010. Pour les Eléphants, c’est encore la grande déception avant le Mondial 2010, l’autre défi des Ivoiriens. Mais celui semble bien inaccessible aux Ivoiriens pas encore au point.

 

Par Patrick GUITEY

 

 
RÉAGISSEZ À CET ARTICLE
 
  A lire aussi ...

Football-Prix Sport-Ivoire 2015
Copa et Gbohouo le veulent
Football-Transferts
Sio ciblé par Saint-Etienne
Football-Ligue 1-Transfert
Cissé à Kaloum, c’est fait


Volley-Afrique-Jeux Africains 2015-Côte d'Ivoire
Le beach-volley qualifié
Football-Eléphants-Hervé Renard
« C’est le bon moment pour arrêter »




Ministère des sports et loisirs : Passation de charges